Vous êtes ici: Critiques d'art > Avant propos > Article 11
Article 11
Nohad SALAMEH

Torossian met l’accent, d’autre part, sur la part de nouveauté qu’il décèle dans chacune des compositions. Autrement dit, il n’a jamais l’impression de tomber dans le répétitif alors qu’il réécrit la forme qui présente toutefois, sur le plan anatomique, quelque similitude. “C’est comme si je procédais pour la première fois à l’approche du corps”. Le parcours de son crayon est donc authentique. Le toucher est satin. Le langage n’est nullement insolent. “Mais, ajoute-t-il, les nus les plus beaux restent ceux qui ne  sont pas encore nés et qui parlent, muets, en moi”.        

Nohad SALAMEH
Scoop, Juin 1987

 


     
 
Biographie | Expositions | Parcours artistique | Critique d'art | Publications | Les ecrits de torossian | Contactez moi